Ciments / Tu es au monde

P1020617

Boris se tenait agrippé au volant de sa voiture. La pluie se fracassait sur le pare-brise. Depuis la naissance de son fils, le jour, la nuit, la faim même avaient disparu. Ce soir : présentation du nouveau-né au monde. Il s’agissait de commenter les émotions qui l’assaillaient, sourire, prendre la pose, sans trembler. Comment faisaient les autres hommes ?

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s